sportsregions
Envie de participer ?

Gérard Rebeyrotte nous a quittés

Publié il y a 4 mois par

Gérard Rebeyrotte nous a quittés

Les obsèques auront lieu le mardi 19 mars à 14h30 en l’église St Martin à CHAUNY (02). Les regroupements de drapeaux et les plaques ne sont pas souhaités par le défunt. Une urne permettra à ceux qui le souhaitent de faire un don pour la recherche contre le cancer du pancréas.

C’est avec une grande émotion que nous avons appris le décès de Gérard Rebeyrotte, le mercredi 13 mars à l’âge de 79 ans.
Archer de niveau international dans les années 80, il fut l’une des personnalités marquantes du tir à l’arc en Picardie et le premier président du comité régional des Hauts de France, il s’est également fortement investi au niveau fédéral, en tant que membre du Comité Directeur (1976 à 2004) au sein de la Commission sportive et plus récemment sur la réalisation du Guide des équipements ainsi que sur le suivi des travaux de l’actuel siège fédéral à Noisy le Grand. Il a également pris part à de nombreuses organisations internationales en France avec l’enthousiasme qu’on lui connaissait. 

 

Philippe Bouclet, Président de la FFTA de 2000 à 2017 et aujourd’hui président d’honneur, proche de Gérard Rebeyrotte, retrace son parcours : 
« Gérard nous a quittés mercredi matin. Grand sportif, il découvre très jeune le tir à l’arc seul sport pratiqué alors à Béthencourt en Vaux petit village de Picardie, où ses parents sont venus s’installer en quittant Paris. Il n’eut que deux compagnies durant ses 68 ans d’archer, il quittera la compagnie de Béthencourt lorsque celle-ci ne put continuer ses activités. Il s’engagea alors à la compagnie d’arc de Chauny pour ne plus la quitter jusqu’à en devenir le trésorier ces dernières années.

Il mena alors de front les deux volets de son engagement dans le tir à l’arc. 

Acharné à l’entraînement il devint très vite un sportif de très bon niveau rivalisant avec les meilleurs français il fut l’un des premiers picards à dépasser les 1200 points (le graal des archers à cette époque-là) lors d’un déplacement international avec les équipes de France. Persévérant, perfectionniste il se spécialisa dans le tir en campagne sa discipline de cœur avec laquelle il obtint plusieurs titres de champion de France et représenta la France sur plusieurs compétions internationales.

En parallèle il entama une carrière de bénévole qui ne cessa que ces derniers mois ; en premier lieu il rejoint Monsieur de Massary en 1972 lorsque celui-ci mit en place les ligues et plus particulièrement la ligue de Pïcardie. Il ne quitta sa fonction de secrétaire général qu’en 2004 lorsqu’il prit la présidence de la ligue à la suite du départ de Monsieur de Massary. Durant ce laps de temps il devint naturellement membre du Comité directeur (alors Conseil Supérieur) de la Fédération en 1976 pour le quitter en 2004 en s’impliquant plus particulièrement au sein de la commission sportive. C’est tout naturellement qu’en partenariat avec la ligue des Flandres il amena sur les fonts baptismaux le Comité Régional de Tir à l’Arc Hauts de France en en devenant le premier président jusqu’en 2020. » 

Jean-Michel Cléroy – Président de la FFTA : « Gérard était un archer et un compétiteur, passionné. Il a toujours mis en avant le collectif, cherché à faire évoluer notre discipline, nos règlements pour la rendre plus performante et mieux reconnue.

Il a assumé ses fonctions de dirigeant avec de fortes convictions d’exigence et de progression au service du tir à l’arc. Il a participé à de grandes aventures fédérales, certaines avant-gardistes, comme l’organisation des Championnats d’Europe en salle à Paris Bercy (aujourd’hui l’Accor Arena) avec François de Massary, puis avec Philippe Bouclet, toujours avec humour et bonne humeur.

C’était aussi un homme attachant, un père et un grand-père affectueux. J’aimais échanger avec lui sur d’autres sujets, d’autres passions. C’était un humaniste. 
La fédération perd l’un de ses grands serviteurs. J’adresse mes condoléances à Martine et à ses proches. »

 

Les obsèques auront lieu le mardi 19 mars à 14h30 en l’église St Martin à CHAUNY (02).
Les regroupements de drapeaux et les plaques ne sont pas souhaités par le défunt.
Une urne permettra à ceux qui le souhaitent de faire un don pour la recherche contre le cancer du pancréas.

toute l'association

Commentaires